Assurance

Assurance santé pour chat : quelles sont les exclusions de garantie ?

Nombreuses sont les garanties incluses dans une formule de mutuelle santé pour chat. Toutefois, le niveau de couverture à bénéficier dépend formellement de l’organisme assureur. C’est pourquoi il est important d’évaluer toutes les prises en charge avant de se lancer dans la signature du contrat. La suite de cet article va révéler les exclusions de garanties les plus courantes pour ce type d’assurance.

Certaines maladies ou accidents

La plupart des compagnies d’assurance mettent en avant des exclusions de garanties concernant différentes maladies. C’est le cas pour les titres suivants :

  • Les maladies congénitales : insuffisance rénale, axonopathie centrale, chylothorax, dysplasie rénale, coagulopathies, etc.
  • Les maladies héréditaires : myocardiopathie hypermétropique, polykystose, etc.

Lorsque l’animal présente des symptômes relatifs à ces dernières, l’assureur se retire de ses responsabilités. Même la formule complète ne peut couvrir les frais de traitement de celles-ci. L’assureur risquerait de plonger dans sa perte en acceptant ce profil de chat.

D’après différents conseils sur la mutuelle pour chat, il est préférable de réaliser un diagnostic sur l’état général de santé de l’animal avant la souscription. C’est la seule manière de prévoir cette exclusion de garantie.

L’âge de l’animal

En dehors des maladies et des accidents, l’âge peut également devenir une limite à l’obtention des garanties. Les chatons (moins de trois mois) et les adultes (plus de sept ans) sont très sensibles. Ils peuvent tomber malades à tout moment par faute de leur vulnérabilité. La majorité des assureurs préfèrent ne pas prendre ce risque.

Le timing idéal pour souscrire une assurance santé pour chat est après son sevrage. C’est-à-dire à partir de ses 4 mois.